Le miel, ça se fige!

Le miel, ça se fige!

“-Mais votre miel monsieur, il est tout dur! C’est qu’il est périmé..?” dit Jeanine à M.Paul, l’apiculteur du marché.

M.Paul retint un soupir. Finalement, il sourit. C’était très exactement la 143ème fois en deux jours qu’on lui faisait cette réflexion. Il avait compté. On lui avait  demandé sur tous les tons, le mépris, l’indignation, la colère même! Mais aussi avec curiosité et intérêt.

La vieille dame à la voix grelottante devant lui n'affichait réellement aucun mépris, simplement une interrogation.

Alors M.Paul rassembla encore sa patience et se lança dans son explication habituelle.

“- Vous savez Madame, le miel est un produit fabriqué par les abeilles à base de nectar et donc du sucre qui y est naturellement présent. Ce sucre s'appelle le glucose. Selon le type de miel, il y en a plus ou moins et donc le miel cristallise plus ou moins vite.”

La vieille dame sourit, rassurée.

“-A d’accord. Je comprends. Mais moi alors? Mes dents ne sont plus toutes jeunes et même avec une cuillère c’est difficile.”

Elle a raison, se disait M.Paul, j’ai déjà cassé quelques louches dans des fûts de miel peu fluide. Ce qu’on se sent bête quand on récupère le manche et que, quelque part au milieu du miel, se balade une moitié de louche.

“-C’est très simple,fit-il. Un miel figé, il suffit de le passer au bain-marie. Mais attention, jamais à plus de 40°C. Autrement, vous allez l’abîmer. Mais un miel, madame, ça ne se périme pas! On en a retrouvé dans des amphores de l’antiquité. Et bien figurez-vous que c’était mangeable. Mais ça n’avait plus  guère de goût, il faut le reconnaître.”

La vieille dame sourit. Ca, le bain-marie, c’était facile. Elle en avait fait toute sa vie et puis, la prochaine fois qu’elle ferait fondre le chocolat pour le gâteau des petits enfants… Et bien elle ferait deux casseroles. C’était décidé.



Posant mes crayons, je prenais un peu de distance et me décrochait de la conversation. Le ciel était bleu en ce frais matin d’hiver et la foule se pressait dans le petit espace de trottoir que le marché fermier avait laissé aux Parisiens affairés. 

J’aimais ce contraste. Ce choc entre la vie rustre et rural des producteurs et celle pressé et sophistiquée des citadins. 

Et même ici, sur ce marché, la différence était frappante. Les chalands prenaient le temps, se laissaient tenter par les odeurs de fromages et les couleurs vives des étales. Et au milieu se faufilaient en pestant les gens pressés. Pressés de rejoindre le prochain métro, pressés d’arriver au travail.

Debout derrière leurs stands, emmitouflés, les marchands eux expliquaient posément, faisaient déguster. D’autres encore, attendant le client, se réchauffaient les mains et le coeur d’une tasse de thé brûlant.

Finalement, si on observait bien, on pouvait entendre le “plop!” discret et joyeux d’une bouteille de rosée ouverte pour le repas de midi. Parce qu’on ne se voyait pas souvent et, malgré la distance, on se retrouvait une fois par an sur ce marché. 



Finissant de ranger mes pinceaux, je me dirigeais vers l’étal de l’apiculteur.

“- Bonjour Monsieur, je voudrais un pot de miel crémeux s’il vous plaît, fis-je avec un sourire.”

Il écarquilla un peu les yeux.

“-Bonjour Madame. Vous êtes certaine? On me demande plus souvent le contraire!

-Certaine. Le miel crémeux ne s’enfuit jamais des tartines, lui!”

En bref: 

Quoi qu’il arrive, le miel fige. Il s'agit là d’un procédé naturel.
Selon les composants du miel; sa teneur en fructose et glucose, il cristallise plus ou moins vite. Il n’y a là rien qui soit de l’ordre de la péremption.

Pour retrouver un miel liquide, il vous suffira de le passer au bain-marie à feu doux. Il est vivement recommandé de ne pas dépasser les 35°C pour ne pas abîmer votre miel.

Parmi les miels qui figent le moins vite, on trouve notamment le miel d’acacia et le miel de Sapin.

Comme certains le savent déjà, les gelées de cette année ont eu un impact fort sur la floraison de l’acacia. Ce miel se fera rare dans les mois à venir.

Parmi les miels crémeux les plus répandus on retrouve le miel de printemps et le miel de Toutes fleurs.

Croquis: feutres, aquarelle, stylo par Nora

Laisser une réponse