L'extraction

Le miel

L'extraction est tout simplement l'étape qui permet de passer du cadre de miel au miel prêt à l'emploi, elle s'effectue dans un laboratoire appelé miellerie. 
Les caisses de miel composées de neuf cadres sont prélevées sur les ruches en production situées dans les champs. Elles son ramenées à l'exploitation pour les passer dans une machine appelée "quatromel". Ceci pour enlever l'opercule de cire qui ferme les alvéoles pour qu'ainsi le miel coule dans l'extracteur grâce à la force centrifuge. Le miel est projeté sur les parois pour ensuite être stocké en fût alimentaire à 12°C en chambre froide et en cave (tout le materiel est en inox).

La gelée royale
Cette extraction est minutieuse du fait que la quantité est faible (environ 300g par ruche et par an) et demande de la rigueur pour ne pas en perdre une goutte. Tout se fait avec une pompe à vide électrique sur l'exploitation.
Quand les barrettes arrivent, on coupe les cocons ou se cachent les larves gréffées 2 à 5 jours avant, puis on enlève les larves de gelée royale.
La gelée royale est produite par les jeunes abeilles qui par leurs glandes pharagiennes sécrètent la gelée royale.
Pour qu'elles arrivent à produire cela, nous les mettons dans des ruches sans reine pour leur faire élever des futures reines greffées. Il n'y a que les larves de reine qui sont nourries à la gelée royale.
Si nous laissons la reine elle détruira notre greffage.

Le pollen
Sous les ruches les plus fortes au début du printemps, nous installons des pièges à pollen appelés "trappe à pollen".
C'est tout simplement une grille à l'entrée de la ruche ou l'abeille est obligée de passer.
En passant dans ces petits trous le pollen se décroche de leurs pattes et tombe dans un panier qui se relève par nos soins tous les trois jours environ, pour éviter les moisissures.
Le pollen est ensuite ramené pour le triage à l'état frais, puis installé sur des clayettes pour le séchage.
Le séchage se fait en 12 heures par ventilation pour le déshydrater quand on le vend en pollen sec bien sur.
Pour le pollen frais après triage, la conservation se fait au congélateur et il est mis en pot à la demande.

Les rendements de l'exploitation
Avant les années 90 en transhumant nous avions par ruche et par an une récolte de 70 à 80 kg de miel. Dès 1991 nous avons constaté un léger déclin dû à mon avis à un changement des variétés des cultures intenvives mais aussi le début des traitements des semences qui nuisent considérablement à la santé de nos abeilles. En 1993 c'est le début des mortalités sur nos ruches. Les apiculteurs se sentent impuissants face à ce problème très inquiétant, remettant en doute leurs compétences. Pendant des années nous vivons un cauchemar à voir notre cheptel diminué et ainsi des années de travail anéanties. Pour ma part les pesticides intensifs sont un problème, mais l'apiculture à ses tords aussi, pendant des années nous avons comptés sur les cultures de colza et de tournesol, c'était facile car ces deux plantes avaient un bon rendement ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Rebondir rapidement et comprendre a été l'enjeu de tous. Pour mon cheptel j'ai voulu me battre et ainsi aller sur des miels produits sur différentes régions, j'ai aussi renouveler les reines tout les deux ans (coût de l'opération : 500 reines à 25 € pièce par an). Depuis la prise de conscience du monde agricole je retrouve des rendements plus décents mais je reste vigilant.  
  • production miel
    Greffage pour la gelée royale
  • gelée royale
    Greffage pour la gelée royale
  • producteur miel
    Extraction du miel de bruyère
  • extraction miel
    Machine à désoperculer
  • extracteur de miel
    Cadre en attente d'extraction
  • miel extrait
    Tourniquet d'égouttage

Paiement sécurisé, savoir-faire professionnel, livraison offerte 100€